UB 40 – La musique pour s’en sortir

Posted: 21st mai 2014 by leo in 80s, Reggae/Ska

UB 40 est un groupe formé en 1978 par une bande d’amis de Birmingham, sans emploi. D’où le nom qu’ils choisissent: UB 40 désigne le formulaire n°40 permettant d’accèder aux allocations de chômage ( Unemployment Benefit). La musique est une possibilité pour eux de tenter de s’en sortir dans une Grande Bretagne en crise. Ils se lancent dans la plus totale improvisation: des affiches sont imprimées avant même que tous les membres ne maîtrisent leur instrument…Et pourtant, ça va marcher. Un premier concert se déroule en février 79 à Birmingham. Le groupe attire l’attention de Chrissie Hynde, la chanteuse des Pretenders, un groupe alors en plein succès. Elle propose à UB 40 d’assurer la première partie de ses concerts.
Un premier single, « King / Food For Thought » atteint le top 4 UK. L’album, reproduisant le fameux fomulaire n°40 sur la pochette, paraît en août 80. Il atteint le n°2 du classement des Lps. Il restera dans le classement plus de 70 semaines, et sera le premier d’une longue série de 17, en ne comptant que les albums studios. Une carrière au long cours qui permet à UB 40 de placer 50 singles dans les charts anglais. Et de connaître un succès international.
La formule musicale inhabituelle séduit. UB 40 s’approprie le reggae et le ska en y incorporant des éléments plus rock, des synthétiseurs, des instruments comme le saxophone, et il utilise abondamment le procédé du Dub (popularisé en 1979 en Angleterre par Linton Kwezi Johnson avec  « Forces Of Victory »). Le tout servi par un groupe « big size » de 8 musiciens, et la voix marquante d’Ali Campbell, fils d’un musicien folk.
UB 40 se caractérise aussi par le contenu souvent engagé de ses morceaux. Dans le premier Lp, il est question de la peine de mort aux USA, du passé colonialiste du Royaume Uni, de la famine en Ethiopie (« Food »), de la politique de la « dame de fer », Margaret Tatcher (« Madam Medusa »),…

sans-titre (32)

« Food » — « King » — « Tyler »

« I Think It’s Going To Rain Today »

« Madam Medusa »