Album de la confirmation pour Washed Out, un projet qu’Each Day avait classé dans la catégorie « A suivre » après avoir découvert le séduisant morceau « Amor Fati ». Derrière ce nom se trouve un musicien d’une trentaine d’années, Ernest Greene. Après des études de documentaliste, il ne trouve pas de poste de bibliothécaire, et s’en retourne dans son village, à la campagne, au domicile familial. Il s’aménage son propre studio, chez lui, et c’est là qu’il commence à composer une musique « atmosphérique », qui sera associée au mouvement Chillwave – effets sonores, mélodies simples, voix retravaillées, ambiance calme – quand ses titres, qu’il place sur son My Space, sont remarqués. Plusieurs blogs musicaux relayent son travail, et il finit par éveiller l’intérêt de Sub Pop. C’est sur ce label que sort un premier album, « Within & Without », à la fin de l’été 2011.  Le disque connaît un bel accueil : 26ème du Billboard Us, il traverse l’Atlantique et entre dans le top Uk. Depuis lors, Ernest Greene poursuit son travail, discrètement, lentement, mais sûrement. Et le second album, « Paracosm », vient de sortir, précédé par le très convaincant « It All Feels Alright ».

La musique de Washed Out éveille l’intérêt. Par ses qualités, d’abord, sa richesse, son aspect immédiatement séduisant, son mélange de Pop, de Dance et de Chillwave. Mais aussi par l’impression de bien être, de sérénité, qui s’en dégage. Et qui traduit l’attitude de son créateur : dans une récente interview, Greene expliquait comment il s’efforce de discerner dans le monde qui l’entoure les belles choses, et d’en nourrir ses compositions. Une attitude positive qu’il est agréable de partager.

               

« It All Feels Right » (2013) — « Amor Fati » (2011) — « Don’t Give Up » (2013)

« Echoes » (2011) — « Feel It Around » (EP 2009, live 2011)