Savages : ce groupe londonien, 100% féminin, fait décidément les choses à toute allure. Né à la fin de l’année 2011, il sort déjà un premier album, et celui-ci suscite un bel intérêt. En quelques mois, le groupe s’est créé une belle réputation grâce à ses prestations sur scène (des débuts en première partie de British Sea Power en janvier 2012, New York, et récemment le Coachella), et quelques titres dont « Husbands ».                              Savages, ce sont quatre filles, quatre londoniennes (dont une d’adoption, on y revient) : Jehnny Beth au chant, impressionnante, Gemma Thomson à la guitare, Ayse Hassan à la basse, et Fay Milton à la batterie. Quatre filles le plus souvent de noir vêtues, qui proposent une musique que l’on range indiscutablement dans le registre Post Punk. Un son intense et sombre, à la fois froid et passionné. Dès leurs premiers concerts, la presse anglaise les compare à Joy Division, Siouxie, Magazine…On pense aussi au Cure des débuts. Et du côté des contemporains, elles sont proches de leurs consoeurs de Manchester, Pins (auteur de deux belles réalisations en 2012).

Quand on jette un coup d’œil plus appuyé sur le parcours des membres de Savages, on découvre que la chanteuse, Jehnny Beth, a déjà derrière elle d’autres expériences. Et qu’elle est en fait française, originaire d’Angoulême. Camille Berthomier – c’est son vrai nom – a fait partie d’un duo, John & Jehn, avec Nicolas Congé, ex membre du groupe français Asyl. Fin 2006, ils s’établissent à Londres. Et c’est là que Beth/Berthomier crée le label Pop Noire en 2011. Un label dont la première sortie a été l’an dernier une révélation de la scène française, Lescop. Lui aussi ex-Asyl. Dont John/Congé a produit l’album. Le monde musical est petit…                                                                                                                                                                                C’est sur Pop Noire et Matador que sort, le 7 mai, « Silence Yourself », premier album de Savages. Un album sombre, exigeant, avec des morceaux aux intros tortueuses, rythmés par la basse omniprésente de Hassan, et transcendés par l’intensité de la voix de Beth mise au service de textes rudes…Une certaine ambiance…

Il est possible dès maintenant de découvrir l’intégralité de l’album sur le site du groupe via ce lien : http://silenceyourself.savagesband.com/

   

She Will (live) — Shut Up — City’s Full (live) — Husbands — John & Jehn- « 20L07 » (2008)