Skids – D’une époque à l’autre

Posted: 21st janvier 2013 by leo in 70s, 80s, New Wave, Punk

Avec les Skids, on découvre, en accéléré, la trajectoire qui amène, lors du passage des 70s aux 80s, de nombreux groupes à glisser d’un univers punk vers ce qu’on qualifiera du terme un peu fourre-tout, de New Wave. Les Skids voient le jour en 1977. Une année bien particulière pour le Rock britannique. Emmenés par le tandem Barry Adamson (guitare et composition) et Richard Jobson (textes et chant), les écossais vont connaître un début de carrière en « boulet de canon » : un premier concert en août 1977 et un premier EP début 78. Celui-ci attirera l’attention du célèbre animateur de la BBC John Peel. Une voix qui fait autorité dans le monde musical anglais. Et son intérêt pour le jeune groupe vaut aux Skids un rapide contrat chez Virgin.

Deux singles paraissent au cours de l’automne, avec un bon accueil. Et « Into The Valley », début 1979, permet aux écossais d’atteindre le top 10 anglais…Une belle manière d’entamer une année qui sera bien remplie : un premier album en février, un second quelques mois plus tard seulement. Ce dernier sera produit par Bill Nelson ( Red Noise, Be Bop Deluxe), un musicien avisé et expérimenté qui donnera au son des Skids une dimension supplémentaire, plus élaborée. Nelson participe aussi en tant que claviériste. La transformation du groupe post-punk en groupe new wave franchit une étape. Le troisième album, en 1980, « The Absolute Game » achève cette métamorphose. L’orchestration s’est enrichie, le registre s’est élargi. Même l’image du groupe s’est transformée…Il suffit de comparer la pochette de « Charles », le premier EP de 1978 et celle de l’album de 1980. Le personnel du groupe se modifie également : des membres d’origine quittent l’aventure. Le batteur, d’abord, temporairement remplacé par Rusty Egan, alors membre de Visage, le bassiste ensuite, qui laisse la place à Russel Webb. Après la tournée accompagnant le troisième album, c’est cette fois un élément essentiel des Skids qui s’en va : Barry Adamson va créer Big Country. Jobson et Webb sortiront un dernier album, avec des musiciens occasionnels, avant de mettre fin au parcours des Skids, en 1982. Et de lancer l’éphémère Armoury Show. Les deux hommes collaboreront ensuite avec Virginia Astley, et Jobson sera un des piliers des Disques du Crépuscule. Avant de devenir écrivain, et de travailler pour la télévision et le cinéma. Adamson connaîtra un brilant parcours avec Big Country, avant une disparition tragique.

                  

Charles – 1978

The Saints Are Coming – 1978

Into The Valley – 1979

Working For The Yankee Dollar – 1979

Arena – 1980