Angelic Upstarts – Punk engagé

Posted: 22nd octobre 2012 by leo in 70s, 80s, Non classé, Punk

Dès ses débuts, en 1976-1977, le mouvement punk est loin d’être un phénomène uniforme. Sous cette même dénomination se retrouvent englobés des groupes simplement motivés par une volonté de provocation, d’autres mus par une conscience politique marquée, d’autres encore qui se contentent d’un certain folklore, d’une attitude,…S’y ajoutent des groupes du circuit Pub Rock qui prennent le train en marche…

Avec les Angelic Upstarts, on a clairement affaire à des artistes engagés, comme les Ruts ou UK Subs,  dans la lutte contre le fascisme, le racisme, nettement marqué par une conscience socialiste. Ils sont issus de l’univers Skin, mais en représentent le courant, minoritaire, de Gauche. Ce qui ne manquera pas de poser des problèmes avec des Skins « traditionnels » qui ne supportent guère ce groupe né dans leur univers et qui part dans une direction qu’ils n’apprécient pas. Autre particularité des Upstarts : ils vont progressivement évoluer d’un Punk basique à une musique plus élaborée, influencée par le Folk et le Reggae, utilisant des claviers et d’autres instruments comme le saxophone.

Les Angelic Upstarts débutent en 1977 dans le Nord Est de l’Angleterre. Fin 1978, ils sortent un premier single , « Murder Of Liddle Tower », dans lequel ils évoquent les brutalités policières. Une de leurs cibles favorites, avec le gouvernement Thatcher. Et ils attirent l’attention de Jimmy Pursey, de Sham 69 : il embarque les Upstarts dans ses tournées, facilite leur signature chez Warner, et produit leur premier album, « Teenage Warning », en 1979. Le groupe s’installe confortablement dans le paysage punk, l’album atteint la 27ème place des charts anglais. Quelques albums suivent, de nombreux singles aussi,  qui sont parfois de véritables brûlots, le son devient plus personnel. Mais après une période favorable, les ventes baissent, et en 1986, après le détonnant « Brighton Bomb », évoquant un attentat politique de l’IRA, le groupe cesse ses activités. Il revient depuis lors de temps en temps, sur scène ou sur disque, avec des formations variables, autour du chanteur d’origine, Thomas Memford, qui alterne carrière musicale et action politique…

                  

The Murder Of Little Towers – 1978

I’m An Upstart – 1979

We Gotta Get Out Of This Place – 1980

Kids On The Street – 1981

Brighton Bomb – 1986