Mojo – Indie Days: There Is A Light That Never Goes Out

Posted: 9th septembre 2012 by leo in 80s

Le numéro d’octobre du mensuel Mojo consacre un long article, et sa couverture, aux Smiths. Et retrace les épisodes de la création de ce groupe emblématique des 80s anglaises. Pour accompagner cette plongée dans le temps, Mojo propose en supplément un CD qui permet de retrouver quelques acteurs de l’aventure Indie. Des connus -La’s, Blue Aerolplanes, Billy Bragg, Woodentops,…- et des moins connus –Chesterfields, Hurrah !, Flatmates,…

Phil Alexander replace cette compilation, remarquable,  dans son contexte : « 1982, c’était une année marquée au Royaume Uni par le pic de chômage, 3 millions, la guerre des Malouines, les attentats de l’Ira à Londres, la nationalisation de la British National Oil Company,… »

Il parle aussi de deux moment forts du mois de mai, à Manchester : l’ouverture de l’Hacienda, et la rencontre entre Morrissey et Marr. Et la naissance des Smiths, avec leur son particulier, leur écriture. A travers eux aussi la naissance d’une nouvelle scène Indie. Qui va durant cinq années colorer l’univers musical britannique…Dont voici quelques échantillons compilés sur ce CD intitulé « There’s A Light That Never Goes Out »…D’après un titre des Smiths…

                  

The Dentists – Strawberries… 1985

Television Personalities – How I Learn…

Martin Stephenson & The Daintees – Crocodile Cryer

The Weather Prophets – Almost Prayed

Billy Bragg – Levi Stubbs’ Tears