Guess Who – Devinez qui…

Posted: 22nd juillet 2012 by leo in 60s, 70s, Non classé

Retour vers les 60s avec le groupe Guess Who, « Devinez Qui », un nom insolite né d’une opération de marketing qui s’est prolongée par un malentendu. Tout commence au cours de la première partie de la décennie : un groupe se forme autour de Chad Allan, à Winnipeg, au Canada. Il change plusieurs fois de nom : c’est sous celui de Chad Allan & The Expressions qu’il s’approche de la réussite avec une reprise du « Shakin’ All Over » de Johhny Kidd. Le label du groupe va publier le disque sous une pochette volontairement énigmatique : « Guess Who ? ». Il s’agit de laisser planer un doute sur le fait qu’il pourrait s’agir de musiciens connus, anglais par exemple (on est en pleine période de « British Invasion » sur le continent américain) proposant un disque incognitos…Cette dénomination, Guess Who, va s’imposer en radio. Ce sera le nouveau nom des canadiens.

Le groupe n’arrive pas à prolonger l’ébauche de succès du single. Il va rester au second plan plusieurs années encore, tout en connaissant d’importants changements de personnel. Burton Cummings reprend le chant, le guitariste Randy Bachman impose une orientation plus bluesy, plus rock, à la limite du Hard naissant…On s’éloigne clairement du style influencé par le Mersey Beat anglais des années précédentes. Et ça fonctionne : en 1969, « These Eyes » entre dans le top 10 Us et le groupe est signé par RCA. Commence la période heureuse du groupe : en 1970, « No Time » est 5ème dans les charts, et son successeur, « American Woman » atteint la tête du classement Us. Le premier n°1 d’un groupe canadien…Le single s’exporte et entre dans le top 20 anglais. Se succèdent d’autres réussites : « Share The Land » (top 10), « Rain Dance »(top 19), …Bachman, devenu mormon, n’est plus en phase avec ses collègues. Il quitte le groupe, et formera plus tard Bachman Turner Overdrive (« You Ain’t Seen Nothing Yet », en 1975).

Le succès de Guess Who va aller déclinant, et « Clap For The Wolfman », un morceau dédié au célèbre animateur radio Wolfman Jack (une voix spectaculaire que l’on pouvait alors entendre en Europe sur l’antenne d’AFN, American Forces Network, la radio destinée aux soldats Us stationnés sur le vieux continent) qui sera, en 1974,  le denier single bien classé d’un groupe qui tirera sa révérence l’année suivante. 

                  

These Eyes – 1969

No Time – 1970

Amercan Woman – 1970

Share The Land – 1970

Clap For The Wolfman – 1974