A suivre – De jeunes londoniens explosifs…

Posted: 12th juillet 2012 by leo in Non classé

On s’intéresse à un jeune groupe londonien  qui a vient de sortir son premier album. A l’origine du groupe, deux copains de collège passionnés par le blues-rock. Ils se sont adjoints, lors des différentes étapes de la création de leur groupe, un guitariste qui possédait déjà une certaine expérience dans le domaine, un batteur doué, et un bassiste un peu plus âgé qu’eux, qui adopte généralement une attitude tout en retenue contrastant avec le jeu de scène très expressif du chanteur.

Tout a été très vite : ils ont donné un premier concert au Marquee, une demie- heure de prestation en « interlude ». Ensuite, c’est la rencontre avec un manager qui a pris leur parcours en mains, définissant notamment l’image volontiers agressive des jeunes anglais. Etape suivante, la signature avec un label, et parution d’un premier single, une reprise d’un titre de Chuck Berry, l’an dernier, et en avril la sortie d’un premier album. Douze titres, avec une seule composition originale, « Tell Me », le restant de l’album étant constitué de reprises de morceaux du répertoire du blues. Le nom du groupe est d’ailleurs un hommage à ce style : il est repris du titre d’une chanson de Muddy Waters, « Rolling Stone ». Un nom que l’on devrait régulièrement retrouver dans l’actualité musicale au cours des prochaines années.  On retrouve les cinq musiciens dans une de leurs premières prestations télévisées aux Usa, le Tami Show, à Santa Monica, en octobre…

Retour à la réalité…Il était amusant d’imaginer la chronique qu’Each Day A Song aurait consacrée à ce « jeune » groupe anglais qui fête aujourd’hui le 50ème anniversaire de son premier concert, le 12 juillet 1962 au Marquee. Imaginer la réaction, l’enthousiasme qu’on aurait ressentis devant des Rolling Stones au rock survitaminé, arrogant, séduisant…

Le temps a passé, les Stones n’ont plus tourné depuis cinq ans, une nouvelle tournée ou un nouvel album appartiennent au registre des conjectures…Mais il est finalement déjà épatant que ces suppositions soient de l’ordre du possible pour un groupe qui atteint ce cap du demi-siècle d’activité. Et qui est toujours là (à l’exception de Brian Jones), au contraire de la salle de leurs débuts, le Marquee, aujourd’hui transformé en banque…Qui accueille une expo de photos rares à l’occasion du jubilé du groupe… 

Tami Show, 10/1964. Quinze minutes explosives…